Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 02:46








Remarque sur l'orthographe : les deux orthographes « Néandertalien » et « Néanderthalien » se rencontrent dans les ouvrages et les articles. « Néanderthal » est l'orthographe originale (en fait Neanderthal), le mot signifiant « vallée de la Neander » en Allemand. C'est là, durant l'été 1856, que les premiers restes fossilisés de l'homme en question on été découverts. D'ailleurs, le nom scientifique des néandert(h)aliens est bien Homo neanderthalensis, avec un h.

Lire ici la suite





 

Fichier:Homo sapiens neanderthalensis.jpgCrâne de Néandertalien :
l'Homme de la Chapelle-aux-Saints.









Un homme de Néandertal ou Néandertalien est un représentant fossile du genre Homo qui a vécu en Europe et en Asie occidentale au Paléolithique moyen, entre environ 250 000 et 28 000 ans avant le présent. Durant plus d'un siècle à compter de sa découverte, les hypothèses émises à son sujet ont reflété les préjugés du moment : longtemps considéré comme une sous-espèce au sein de l'espèce Homo sapiens, nommée par conséquent Homo sapiens neanderthalensis, il fut ensuite considéré par la majorité des auteurs comme une espèce indépendante nommée Homo neanderthalensis. En 2010, le séquençage partiel de l'ADN nucléaire néandertalien par une équipe coordonnée par Svante Pääbo pourrait démontrer un métissage ancien entre les hommes de Néandertal et les humains anatomiquement modernes en Eurasie . Ces résultats remettent en question l'idée selon laquelle ces deux groupes correspondent à des espèces distinctes.

Premier « homme » fossile reconnu, premier « être humain » disparu distinct de l'Homme actuel, l'homme de Néandertal est à l'origine d'une riche culture matérielle appelée Moustérien ainsi que des premières préoccupations esthétiques et spirituelles en Europe (sépultures). Après une difficile reconnaissance, l'homme de Néandertal a longtemps pâti d'un jugement négatif par rapport aux Homo sapiens. Il est encore considéré dans l'imagerie populaire comme un être simiesque, fruste, laid et attardé. Il est en fait plus robuste qu'Homo sapiens et son cerveau est légèrement plus volumineux en moyenne. Les progrès de l'archéologie préhistorique et de la paléoanthropologie depuis les années 1960 ont mis au jour un être d'une grande richesse culturelle.

De nombreux points sont encore à élucider, notamment concernant les causes de son extinction après 300 000 ans d'existence, vers 28 000 ans avant le présent.

Fichier:Neanderthalensis.jpg
Squelette reconstitué d'un homme de Néandertal





lire l'article sur
wikipedia

 








---oooOOO§§§OOOooo---

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/25/Range_of_Homo_neanderthalensis.png
Range of Homo neanderthalensis. Eastern and
northern ranges may be extended to include
Okladnikov in Altai and Mamotnaia in Ural


---oooOOO§§§OOOooo---

The Neanderthal (short for Neanderthal Man, in English pronounced /niːˈændərtɑːl/, /niːˈændərθɔːl/) or /neɪˈændərtɑːl/; also spelled Neandertal) is an extinct member of the Homo genus that is known from Pleistocene specimens found in Europe and parts of western and central Asia. Neanderthals are either classified as a subspecies (or race) of humans (Homo sapiens neanderthalensis) or as a separate species (Homo neanderthalensis).

The first proto-Neanderthal traits appeared in Europe as early as 600,000–350,000 years ago.[2] Proto-Neanderthal traits are occasionally grouped to another phenetic 'species', Homo heidelbergensis, or a migrant form, Homo rhodesiensis.

By 130,000 years ago, complete Neanderthal characteristics had appeared. These characteristics then disappeared in Asia by 50,000 years ago and in Europe by about 30,000 years ago, with no further individuals having enough Neanderthal morphological traits to be considered as part of Homo neanderthalensis.

Current (as of 2010) genetic evidence suggests interbreeding took place with Homo sapiens sapiens (anatomically modern humans) between roughly 80,000 to 50,000 years ago in the Middle East, resulting in 1-4% of the genome of people from Eurasia having been contributed by Neanderthals.

The youngest Neanderthal finds include Hyaena Den (UK), considered older than 30,000 years ago, while the Vindija (Croatia) Neanderthals have been redated to between 32,000 and 33,000 years ago. No definite specimens younger than 30,000 years ago have been found; however, evidence of fire by Neanderthals at Gibraltar indicate they may have survived there until 24,000 years ago. Cro-Magnon or early modern human skeletal remains with 'Neanderthal traits' were found in Lagar Velho (Portugal), dated to 24,500 years ago and controversially interpreted as indications of extensively admixed populations.



Read more: http://wikipedia









Liens

There is a little bit of Neanderthal in many of us

Big party at Science journal today, with the publication of a comprehensive draft Neanderthal genome. (Free access, nice going Science). Actually, it is a partially assembled draft of 60% of the total genome, but 60% of the genome from a human that was last seen on Earth 28,000 years ago is quite an achievement. The DNA was extracted from three bone fragments found in a cave in Croatia.


Read more here








Chronologie de l'homme de Neanderthal








http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo.gif


L'humanité actuelle recèle quelques gènes de son cousin disparu. 

Il est maintenant prouvé que nous avons en nous, les hommes dits modernes, quelque chose de l'homme de Neandertal.











http://www2.cnrs.fr/sites/00-elements-communs/image/logo-cnrs.gif

Extinction de l'homme de Néanderthal : une nouvelle approche multidisciplinaire exclut l'hypothèse climatique

 







http://www.hominides.com/data/images/menu/menu_001.jpg




Disparition de Neandertal
Pourquoi l'homme de Néandertal a disparu ?










http://www.neanderthal.de/uploads/tx_redimgslideheader/home_01.jpg









Complément de l'article en date du 18/09/2010

 

Le "charognage raisonné" des pré-Néandertaliens

Tourville-la-Rivière (Seine-Maritime) Envoyé spécial

C'est une sorte de zoo fossilisé que fouillent, jusqu'au 18 septembre, des chercheurs de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Une espèce de lion, aujourd'hui éteinte, du loup, de la panthère, de l'ours, mais aussi du renne, du cheval, de l'aurochs et quelques petits mustélidés... Pourquoi ces animaux si différents sont-ils tous venus mourir, il y a quelque 200 000 ans, dans ce périmètre de quelques hectares, aujourd'hui situé sur les carrières de sable et de gravier de la commune de Tourville-la-Rivière (Seine-Maritime) ?

Lire la suite de l'article dans
http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif écrit par Stéphane Foucart









Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives